Noël, c'est la période de l'année qui me permet de rappeler à mes enfants leurs (mes) origines arméniennes.

Et comme souvent chez moi, la transmission se fait dans l'assiette !

grenade 5

grenade 4

La grenade, c'est le fruit symbole de l'Arménie.
Un des plus anciens fruits cultivés, selon certains il s'agirait même du "fruit défendu" de la Bible !
La grenade, c'est la vie, le sang, l'éternité.
La tradition est d'en croquer quelques grains le jour de Noël, pour s'assurer fertilité et prospérité.

anouch abour

Préparer du Anouch Abour, comme chaque année en décembre, pas avant !
Laisser tremper le blé, patiemment, puis le cuire en le remuant, tout aussi patiemment, avant de le sucrer et d'y ajouter raisins et abricots secs (l'abricot, ou prunus armeniaca, l'autre fruit symbole de l'Arménie, dont on dit qu'un noyau serait tombé de l'arche de Noé après le déluge et aurait pris racine au pied du mont Ararat !).
Une larme d'eau de rose, de la cannelle, quelques amandes et noisettes pour décorer...
Un dessert de fête que l'on apprécie tant ici ! (recette ici)

Et toujours, cette volonté de faire de Noël un vrai moment de partage, de joie. Retrouver chaque année nos petits rituels, nos traditions à nous, ressortir les contes de Noël que l'on range chaque mois de janvier, passer les mêmes disques jusqu'à saturation (!!!), allumer les guirlandes qui clignotent et réfléchir ensemble au menu bien sûr !