En 2010, pas question d'arrêter l'addiction aux aiguilles, les petites et les plus grosses, et si comme la Poule, les aiguilles 10 et au-delà, c'est pas trop mon truc (je me sens limite godiche avec ces pieux dans les bras, et puis ça donne envie de faire une pâte à tarte, ce qui n'est pas du tout compatible avec les bonnes résolutions de la première quinzaine de 2010 !), en revanche, le numéro 8, c'est ma passion ! Pour une lente du tricot comme moi, les aiguilles 8, c'est le paradis, ça monte tout seul, et puis c'est joli, enfin, ça, c'est mon avis !
L'autre bonne nouvelle (outre le fait que vous pouvez enfin me relire, après 5 jours de diète bloguesque), c'est que je suis réconciliée avec Phi-Phi. Je pensais avant (à mes débuts de tricotage) qu'on ne pouvait tricoter qu'avec Phi-Phi, et bien sûr, j'ai vite pris des goûts de luxe, j'ai eu envie de monter des mailles en pure laine ou en alpaga, haro sur le synthétique, hors de ma vue vilain acrylique, tout ça tout ça...
Oui, mais j'ai découvert les récents catalogues, et j'ai aimé certains modèles, et j'ai repassé une tête dans un magasin, et j'ai adoré leur qualité "rapido". Un bon gros fil tout doux et volumineux, des couleurs sympa, et surtout ce bleu indigo que je voulais tant !!!!!


gilet_indigo

Alors oui, comme Karen, j'ai eu un peu peur au début de l'allure molle et sans forme de ce gilet...

Et comme Karen, j'ai opté pour la broche qui transforme le gilet lambda en merveille dont on ne peut plus se passer !

broche_indigo

Fournitures la droguerie, y'en a peut-être un peu beaucoup, mais je n'ai pas pu choisir ;-)

Bon, et si je ressortais ma MAC, pour changer un peu ?
Histoire de voir si je sais toujours m'en servir...